Résultat de recherche d'images pour "l'enfant de l'oeuf + amin zaoui"Voilà un livre que je n'aurais sans doute jamais lu si je ne l'avais gagné sur le blog de Valentyne. Je la soupçonne même d'avoir choisi celui-ci parce que le titre contient une apostrophe et convient donc pour mon challenge. Merci Valentyne. 

C'est un livre agréable à lire. Deux narrateurs se partagent l'histoire : Moul, un Algérien, et son chien Harys. Il n'est pas toujours aisé de savoir qui parle : le maitre ou le chien ! 

Moul vit seul depuis que sa femme Farida est partie. Heureusement, elle lui a laissé Harys avec qui il se rend assez souvent chez la jolie vétérinaire qui n'offre pas ses soins au chien seulement (si vous comprenez ce que je veux dire). Pourtant, Moul a une maitresse : sa voisine, une jolie Syrienne chrétienne qui le rejoint souvent dans son appartement. Harys assiste alors à leurs ébats ! 

Chaque jour, Harys urine sur un journal arabophone déposé, à cet effet, sur le balcon. Quelques réflexions sur l'islam, la religion, la radicalisation, la guerre,... viennent ponctuer le récit. 

Moul ne suit pas les règles imposées par sa religion : il fume, il boit, ne prie pas, ne respecte par le Ramadan, couche avec une chrétienne.

Un roman qui peut surprendre pas sa forme, son contenu, ses propos,...

Je pense que j'aurais préféré qu'Harys soit le seul narrateur de l'histoire. 

Mais pourquoi ce titre bizarre? L'explication est dans le récit...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "LIre sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte