La maison d'à côté par GardnerTroisième livre que je lis de cette auteure, troisième coup de coeur ! Pas de meurtres horribles et sanglants, pas de sexe, pas de descriptions sanguinolentes d'autopsies et pourtant Lisa Gardner arrive à créer des thrillers haletants.

Ici, il s'agit d'une simple disparition. Sandra Jones, jeune institutrice et mère de famille sans histoire disparait un beau soir alors que son mari est au travail. Jason rentre chez lui et trouve leur petite fille, Ree, seule. Aucune trace de Sandra ! Seuls une lampe cassée dans la chambre et un édredon disparus attestent que quelque chose s'est passé ce soir-là.

Le commandant D.D Warren, blonde trentenaire, célibataire, personnage récurrent des romans de Lisa Gardner, entre en scène. Tout de suite, ses soupçons vont vers le mari, Jason, être impassible, sans réactions, qui a l'air de cacher quelque chose. 

Toutefois, dans la rue, à deux pas de chez les Jones, vit un jeune homme fiché comme délinquant sexuel. Sandra a-t-elle eu des contacts avec lui? Est-il responsable de la disparition de la jeune femme? Voilà le deuxième suspect. 

D.D Warren fouille dans le passé du mari, mais les faits connus ne remontent qu'à cinq ans. Il semblerait même que le soi-disant Jason Jones ait changé de nom...

Et puis, elle découvre que le couple s'est marié alors que Sandra était enceinte et il se pourrait que Jason ne soit pas le père de Ree ! 

Arrive un troisième suspect (pour bien emmêler l'écheveau et faire perdre la tête au lecteur) : un ado qui a aidé "madame Sandra" à se servir d'Internet, à brouiller les pistes sur un ordinateur. Un ado à qui la jeune femme s'est confié : son mari utilise son ordinateur la nuit et efface toutes traces de son passage. Que fait-il? Pédophilie? Pire? Sandra a découvert dans la corbeille de son ordinateur une horrible photo d'un enfant nu avec une énorme araignée sur le torse ! Il s'avère que le jeune garçon est fou amoureux de "madame Sandra". 

Et pour perdre complètement son lecteur, l'auteure ajoute un quatrième suspect : l'oncle du gamin, spécialiste en informatique et peut-être amant de la jeune femme ! 

D.D Warren en perd la tête et le lecteur aussi. Suspense insoutenable tout au long du récit ! 

J'ai bien aimé le fait que la disparue elle-même intervient tout au long du récit en donnant, au compte-gouttes, des informations que la commandant Warren, elle-même, ne connait pas. Façon originale d'organiser le récit. 

3 romans, 3 coups de coeur, ça n'arrive pas souvent. D'autres romans de cette auteure m'attendent dans ma bibliothèque. 

coeur

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" grâce à son apostrophe ! 

challenge Lire sous la contrainte