challenge mardi

Cette semaine, j'ai commencé un pavé dont l'action se déroule à la fin du XIXè siècle. Il s'agit de "Et l'aube vient avant la nuit" de Barbara Wood, une auteure que j'aime beaucoup. Ses romans sont tous très différents les uns des autres. 

Dans celui-ci, l'auteure nous parle de la condition de la femme. L'héroîne veut devenir médecin, métier presque exclusivement réservé aux hommes en 1880. Elle devra donc se battre contre la suprématie masculine...

Sa mère est morte en la mettant au monde. Son père n'a pas voulu que le médecin appelé en dernière minute utilise du chloroforme pour l'endormir. 

A la page 31, on trouve notamment

"Il ouvrit sa trousse et en retira des instruments qu'il disposa à portée de sa main : les forceps, destinés à enserrer la tête du bébé et à la faire sortir; une longue seringue de métal incurvée qu'il fit remplir d'eau par la sage-femme, au cas où il aurait besoin de baptiser le bébé in utero; une série de bistouris très aiguisés, si jamais il devait pratiquer une césarienne; et enfin le terrible crochet, s'il avait - ce qu'à Dieu ne plaise - à sacrifier l'enfant et à l'extraire de force du canal."