ombre-auriel.gifJe rencontre parfois Marie-Claire George à Mons, ville dans laquelle nous habitons tous les deux. Il y a quelques années, j'ai lu avec plaisir son recueil de nouvelles "L'ange gardien". 

Il y a deux ans, lors de la foire aux livres de Mons (Mon's livre), je lui ai acheté son premier roman "L'ombre d'Auriel". Il a attendu patiemment dans ma bibliothèque et, comme il correspond à la contrainte du mois, je l'ai enfin sorti de son rayonnage.

J'ai beaucoup apprécié l'écriture de Marie-Claire, ancien professeur de français. J'ai beaucoup aimé l'histoire qu'elle nous conte dans ce roman. 

C'est l'histoire de Félicie, une paysanne de Solignac-sur-Loire. Après quelques années de bonheur avec son mari, Félicie le voit partir à la guerre. Mutilé, il lui écrit qu'il ne reviendra pas dans son foyer. Il fait désormais partie de ce qu'on appelle les "gueules cassées" et ne veut pas que sa femme le voie dans cet état.

Félicie élève donc seule ses trois enfants faisant face aux difficultés du quotidien. 

Quelque temps plus tard, le mari est enterré à Solignac. Il est mort de la grippe espagnole. 

La jeune femme est très attirée par un autre homme, lui-même amoureux d'elle : le curé du village ! Celui-ci sera envoyé dans une autre paroisse, mais sera toujours là pour elle. 

Elle finit par se remarier avec un étranger, un Kiwi, originaire de Nouvelle-Zélande, mais l'ombre d'Auriel plane toujours sur la maisonnée. Un jour, un type à la "gueule cassée" fait son apparition. Se pourrait-il qu'il s'agisse d'Auriel, le mari tant aimé, l'homme qu'elle a enterré dans le cimetière du village? 

Le fils de Félicie se marie avec une femme qui n'a pas très bonne réputation et c'est encore Félicie qui en subira les conséquences...

Un très beau roman qu'on pourrait qualifier de "roman de terroir". Je ne regrette qu'une chose : avoir attendu tant de temps pour lire ce bouquin ! Un livre que je conseille aux amateurs du genre. 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte