Anne van Stappen est docteur en médecine. Depuis sa certification en Communication NonViolente en 1995, elle anime des conférences.

Plusieurs dialogues de ce roman ont trouvé leur source d'inspiration dans la CNN. Ce processus de communication a été mis au point par le docteur en physchologie clinique, Rosenberg, afin de prévenir ou de guérir la violence et la rupture de dialogue avec les autres et soi-même. 

Elle est constituée de 4 étapes

1. Observation des faits.

2. Expression des sentiments.

3. Découverte des besoins à l'origine des sentiments.

4. Formulation d'une demande claire, concrète, négociable. 

Le roman.

Sophia, 32 ans, est la brillante collaboratrice d'un créateur de mode, engagée dans une action humanitaire. Tout semble lui réussir. Pourtant, elle remet sa vie en question. Grâce à son voisin Mathéo qui lui donne des conseils de sagesse, elle changera sa façon de faire ou de parler. 

Valentina est la mère de Sophia. Le père est inexistant. Pourtant, un jour, il apparait à la télé. Sophia s'envole donc pour l'Amazonie à la recherche de celui qui lui a toujours manqué. Mais sa mère cache un secret qu'elle sera bien obligée de dévoiler...

Et puis il y a James, le chien philosophe qui analyse le comportement des humains d'un oeil averti...

Pas un grand roman, mais une façon ludique d'expliquer la CNN, une histoire pas désagréable, des personnages sympathiques,... Une façon d'entrer facilement dans ce mode de communication.

Quelques extraits

"- Et que faites-vous alors, quand vous êtes énervé?

- Je commence par me taire! Sinon je risque de dire n'importe quoi."

Le silence est d'or mais certains mots guérissent.

L'agressivité est aussi contagieuse que la bienveillance.

Ce qu'on voit chez les autres, c'est ce qu'on porte en soi.

Dans la vie, peu de gens ratent, mais beaucoup arrêtent d'essayer.

Il vaut mieux avoir de grands rêves qu'on n'atteint pas que de petites ambitions réalisées sans panache. 

"-C'est quoi déjà, l'empathie?

- Une manière de communiquer qui vise à mettre de l'écoute et de la compréhension mutuelle dans les échanges. C'est une approche humaniste dans laquelle on ne se préoccupe pas seulement de ce qui doit être produit, mais aussi de ce que chacun vit."

Nous ne sommes pas si libres que ça... On est conditionné par tant de choses... Notre éducation, notre histoire, notre culture, nos croyances, nos peurs... Nous sommes pétris d'habitudes et nous imaginons être libres...

Ce qu'on regrette, c'est seulement l'atteignable non atteint, pas l'inatteignable...

Nous ne percevons pas la réalité. Nous percevons seulement l'idée que notre cerveau s'en fait.

Peu importe qui on épouse parce que, de toute façon, on découvrira que c'est quelqu'un d'autre...

 

Et le livre se termine par quelques notions de CNV.