Résultat de recherche d'imagesJ'ai lu une trentaine de livres de Frank Andriat. Jusqu'à présent, mon coup de coeur allait à "Une jolie libraire dans la lumière". Voilà ce roman poétique dépassé par "Un sale livre". Un véritable coup de coeur ! Drôle de titre ! me direz-vous. Un titre qui ne donne pas envie de lire le bouquin, rajouterez-vous. Et vous aurez sans doute raison ! Mais ne vous fiez pas aux apparences ! Ce roman est une pépite. Il contient tellement de choses que je vais avoir du mal à vous en parler.

Je le conseille vivement aux ados (profs de français, rajoutez ce titre à la liste des livres à lire de vos élèves), mais aussi aux adultes ! 

Il m'est difficile de vous en parler parce qu'il s'agit de deux livres en un. Comment vous expliquer? Karine Latour, prof de français, propose un livre sur les réfugiés, la violence qu'ils ont subie en Syrie, le rejet, les moqueries, voire les insultes ou les actes racistes dont ils sont l'objet. L'auteure est syrienne, le héros est un ado,  Nadir, chrétien, syrien, qui a vu sa mère se faire tuer dans son pays et qui a fui pour se retrouver en Europe où la violence le poursuit. L'histoire de Nadir est dévoilée au lecteur et fur et à mesure de la lecture du bouquin par les différents personnages. 

Justine n'aime pas lire et pourtant elle défendra ce bouquin bec et ongles. C'est la première fois qu'elle arrive au bout d'un roman. Son père, trop con, n'a lu que quelques pages et il a jugé que c'était un mauvais livre, qu'il était honteux de faire lire ça à ses élèves! Il va donc se plaindre à la direction...

Certains élèves, racistes, n'adhèrent pas à l'histoire de Nadir. L'un d'eux qualifie le roman de "Sale livre", ce qui a donné le titre à celui de Frank Andriat. 

Construction  particulière : chaque chapitre est consacré aux différents points de vue des personnages du roman. 

Un roman (deux romans, devrai-je dire) réaliste, plein de sensibilité, tout à fait d'actualité, qui ne laissera personne indifférent et qui suscitera sûrement des débats dans les classes.  Bravo monsieur Andriat.

A lire absolument ! 

coeur

PS J'espère m'être fait comprendre. 

challenge jeunesse