De tes nouvelles par LedigComme j'ai beaucoup aimé les premiers romans d'Agnès Ledig, j'avais hâte de lire son nouveau bouquin "De tes nouvelles". Puis j'ai lu des critiques négatives et ça m'a refroidi un peu. Ensuite j'ai vu que c'était la suite de "On regrettera plus tard" dont je ne me souvenais plus trop. J'ai hésité, finalement, je me suis lancé et je n'ai pas été déçu. 

Dans ce roman, on retrouve les mêmes personnages que dans le tome précédent : 

Anna-Nina, orpheline de mère et Eric, son père, qui sont arrivés par un soir de tempête avec leur roulotte chez Valentine qui vit avec son presque grand-père, Gustave. 

Enfin il y a Gaël, le bon gros collègue de Valentine que son épouse vient de quitter pour une femme ! 

Tout ce petit monde vit en parfaite harmonie. Anna-Nina est adorable, elle va, pour la première fois, suivre une année de cours à l'école primaire (c'est son père qui s'est toujours chargé de son éducation). Eric et Valentine sont amants, mais gardent un brin de liberté. Eric qui n'a pas encore fait le deuil de sa femme hésite à s'engager. 

Gustave a trouvé en eux une famille. Il a perdu la sienne pendant la guerre. 

Et Gaël a décidé de devenir quelqu'un d'autre en commençant par perdre quelques dizaines de kilos, aidé en ça par Valentine qui va lui concocter des petits plats diététiques et Eric qui va le faire suer dans le sport. 

Tous ces personnages sont attachants, délicats, aimants, serviables, ... Bon, oui, c'est vrai, ils viennent un peu de la famille "Bisounours", mais c'est bon de "rencontrer" ce genre de personnes, non? Surtout dans le monde actuel...

Deux choses m'ont quand même dérangé dans ce bouquin : 

1. Valentine et Eric racontent l'histoire à tour de rôle. L'ensemble est donc écrit à la première personne. Mais il n'est pas toujours possible de savoir directement lequel des deux s'exprime...

2. Un nouveau personnage apparaît dans ce tome : un bûcheron, divorcé, un peu animal, qui sent la forêt et la sueur, et qui séduit Valentine. Elle éprouve pour l'homme des bois une attirance bestiale mal venue dans sa situation, à savoir les liens qui viennent de se nouer avec le père d'Anna-Lina. Ça peut arriver sans doute, mais moi, ça m'a gêné. 

Sinon, j'ai beaucoup aimé cette histoire. J'adhère complètement au style d'Agnès Ledig. J'aime ses personnages, les sentiments qui émergent de l'ensemble et le côté "livres qui font du bien" de tous ces romans. On ne retrouve pas ici la tristesse qui se dégage de "Juste avant le bonheur" ou de "Pars avec lui". 

Merci à M. pour ce joli cadeau. 

smiley 1