Une profonde affection par FyfieldJe n'ai décidément pas de chance ces temps-ci ! La plupart des livres que je lis sont d'une platitude affligeante ! Il en va de même pour ce roman que j'ai trouvé dans ma bibliothèque et qui m'attend sûrement depuis très longtemps. Je me suis arrêté à la page 80. Je m'ennuyais fortement avec le héros, Henry Evans,  scientifique américain, amateur de poésie, à la recherche d'un amour de jeunesse. 

Il débarque à Warbling, petite cité balnéaire anglaise pour retrouver Francesca Chisholm, la jeune femme qu'il a rencontré 20 ans plus tôt lors d'un voyage en Inde. 

A la page 80, le héros ne le sait pas encore (le lecteur non plus), mais son amour de jeunesse est en prison. Elle a été condamnée pour le meurtre de son fils de 5 ans. 

Malgré les aveux de Francesca, Harry refuse de croire que la femme qu'il a aimée soit une meurtrière et il relance l'enquête. 

Un récit beaucoup trop lent dans lequel il ne se passe rien pendant au moins quatre-vingts pages, des descriptions inutiles, aucune action,... J'ai abandonné ma lecture. D'autres livres que j'espère plus captivants m'attendent...

Livre lu commencé dans le cadre de mon challenge "LIre sous la contrainte". J'ai encore d'autres titres sous la main. 

challenge Lire sous la contrainteUne profonde affection