Résultat de recherche d'images pour "une poignée d'argile"Ce petit roman de Marie-Sabine Roger, écrit un peu comme un journal intime, ne m'a pas séduit. C'est la première fois que je suis déçu avec l'auteure que j'avais découverte grâce aux matches de la rentrée littéraire avec "Trente-six chandelles". 

La narratrice - dont on ne connait pas le nom, je pense - est devenue "la fille du pauvre Jean-Paul" quand son père a disparu subitement. Accident? Amnésie? La gamine préférait penser à un enlèvement par les Russes ! 

Puis elle est devenue "la fille de ce salaud de Jean-Paul" lorsque la police a trouvé les traces de son père qui avait décidé de vivre loin de sa fille et de son épouse.

La gamine est donc restée seule avec sa mère, une femme aigrie, qui au lieu de reporter tout son amour sur sa fille, la considérait comme "la fille du salaud". 

Elle va donc grandir aux côtés d'une mère acariâtre qu'elle va se mettre à détester.

Dans son nouveau collège, elle va trouver un jardin dont l'accès est condamné. Il va lui servir de refuge et d'atelier secret car elle va se mettre à peindre et à sculpter...

Premier livre lu dans le cadre de mon challenge "LIre sous la contrainte" et participation au challenge de Muti "Littérature jeunesse". Pas sûr que beaucoup de jeunes accrochent à ce récit. 

challenge Lire sous la contrainteUne poignée d'argile

challenge jeunesse

 

N'oubliez pas mon challenge ! Une seule participation jusqu'à présent ! Je compte sur vous !