Là où elle repose par McCreightDans le cadre des matches de la rentrée littéraire présidés par Priceminister, j'ai choisi, reçu et lu "Là où elle repose" de Kimberly McCreight qui en est à son deuxième roman. "Amelia" a été un grand succès, parait-il. Je ne connais pas ce bouquin.

J'aime les "page-turners", les  thrillers haletants qui empêchent de dormir, non pas parce qu'ils font peur, mais parce qu'ils rendent leurs lecteurs addictifs. "Encore un chapitre avant de me coucher. Allez, encore un..." Vous voyez le genre?

Eh bien, ici, il ne s'agit pas du tout de ça. C'est un thriller bien mené où la psychologie des personnages est bien décrite. Le lecteur  a l'impression de bien connaitre chaque personnage avec ses qualités et surtout ses défauts car tous ont quelque chose à se reprocher ou, en tout cas, des secrets bien gardés. 

Beaucoup de personnages, un peu trop peut-être pour savoir qui est qui, mais en fin de compte on s'y retrouve.

Un nourrisson a été retrouvé mort non loin d'un campus universitaire. Qui est la mère? Est-elle encore vivante? Qui est le père? Qui est responsable de la mort de ce bébé? Qui l'a déposé là et pourquoi?

Des questions que se pose évidemment le policier chargé de l'enquête, mais aussi Molly, ex-avocate, journaliste responsable habituellement de la rubrique "art" du journal, mais à qui on confie l'article relatant la découverte. 

Molly a accouché d'un enfant mort-né. Ce n'est peut-être pas la meilleure personne pour mener l'enquête. Pourtant elle va se jeter corps et âme dans la recherche de la vérité, même si son mari veut à tout prix l'en empêcher. Le lecteur saura pourquoi à la fin du livre.

Il y a aussi Sandy, une jeune fille qui vit avec sa mère, une mère pas comme les autres, une mère irresponsable, je dirais. La mère, Jenna a disparu emportant avec elle les économies de sa fille...

N'oublions pas Barbara, la femme du flic chargé de l'enquête, la mère parfaite, toujours prête à critiquer les autres. Leur fille, Hannah, aide Sandy dans ses études. Leur petit garçon, Cole, habituellement si sage, se fait remarquer à l'école et devient insupportable. Il lui est arrivé quelque chose, c'est sûr.

Gravitent autour de ces gens Stella, l'amie de Molly, et son fils Aidan, ami de Sandy, un garçon pas très clair. On trouve aussi Rose, femme de ménage chez Stella qui a accouché il y a peu. On ne sait pas où est son bébé. N'oublions pas le patron du journal,Erik, et sa femme, Nancy qui ont l'air de cacher quelque chose. Enfin il y a tous ceux qui travaillent à l'université dont Justin, le mari de Molly.

Tous les personnages sont liés entre eux d'une manière ou d'une autre. 

Molly dénouera l'écheveau petit à petit...

J'ai bien aimé ce livre même s'il n'est pas un coup de coeur. Tout ne me semble pas crédible. Le personnage de Barbara, par exemple, une femme très proche de ses enfants et qui n'a pas vu... (je ne dévoilerai pas ce détail qui est finalement la base du roman). J'ai aussi l'impression que la journaliste a mené l'enquête à la place du policier qui ne s'est pas bougé beaucoup...

L'histoire est entrecoupée de la lecture d'un journal intime, de commentaires postés sur Internet, d'articles écrits par Molly, de conversations entre Molly et sa psy. 

Un roman assez profond que je conseille à ceux qui n'aiment pas les polars glauques. Ici pas de cauchemars la nuit !