Je n'avais pas encore lu ce livre à cause du titre qui ne me plaisait pas. A force de le voir sur les blogs, j'ai commencé à m'y intéresser. Je me suis finalement décidé à le lire quand j'ai vu ce titre sur les listes de livres "qui font du bien".

J'ai un peu déchanté quand j'ai lu, sur la 4e de couverture, que ce livre avait séduit des millions de femmes. Bon, il ne me restait plus qu'à me faire ma propre opinion. 

Résultat : moyen. J'ai trouvé que c'est un livre plaisant mais sans plus. En quoi fait-il du bien, je me le demande.

Difficile de résumer l'histoire. Elle se déroule sur différentes périodes du XXè S en Alabama. Je me suis un peu perdu dans le nombre de personnages, mais, vu le nombre de pages (465), petit à petit, j'ai appris à les connaitre. 

Il y a Ninny, 86 ans, qui dans sa maison de retraite raconte à Evelyn, une visiteuse un peu dépressive, les incroyables histoires d'une petite ville au sud de l'Amérique profonde où la ségrégation raciale existe toujours.
Et puis il y a les différents habitants noirs ou blancs de cette ville, et les relations qui les unissent. 

Les chapitres, courts, ne suivent aucun ordre chronologique, ce qui m'a un peu gêné. C'est un peu comme si on les avait découpés et replacés dans un ordre quelconque. 

Plaisant donc, mais sans plus. 

Je ne regrette toutefois pas ma lecture.