Nous aurons peut-etre encore des beaux jours, mais le plus gros de l'été est passé. Je ne suis pas là pour vous parler de mon jardin qui a bien souffert de la sécheresse cette année (je suis désespéré par la météo et ses conséquences sur les plantations), mais pour vous parler de mes challenges.

Le challenge que je vous propose chaque année ne marche pas du tonnerre, mais me permet de sortir des séries de ma bibliothèque.

La première série s'intitule "Golem". J'ai lu les 5 volumes de cette série que je destine plus particulièrement aux ados. Challenge réussi, mais dernier volume pas encore chroniqué.

Il y a longtemps que je n'avais plus lu de Benzoni. C'était l'occasion de la redécouvrir avec une série qui attendait depuis de nombreuses années dans ma bibliothèque. Cette série de quatre volumes s'intitule "La Florentine". Je terminerai sans doute aujourd'hui le dernier tome. Challenge réussi in-extremis donc ! 

Et vous? 

Comme d'habitude, les résultats se trouvent sur le blog réservé aux challenges : phildes2.canalblog.com (cliquez ici). 

Je pense que je relancerai ce challenge l'an prochain.

trilogie de l'été

Qui dit fin d'un challenge dit début d'un autre. Je reprends donc ici mon challenge "Lire sous la contrainte". Je sais qu'il y a de vrais fidèles et tant qu'il y en aura, je continuerai. Merci à eux.

challenge Lire sous la contrainte

J'ai débuté ce challenge en 2012 ne sachant pas du tout où il allait me mener. Nous voici à la vingt-neuvième édition. 

Jusqu'à présent, j'ai toujours trouvé des contraintes différentes. Un jour, c'est sûr, je devrai reprendre les thèmes passés ! 

Mais là, j'ai eu une vingt-neuvième idée et voilà donc la contrainte de ce mois : 

challenge Lire sous la contrainte

 

Je crois que le thème est vaste et que vous trouverez facilement des titres qui contiennent des mots qui représentent des méchants (hommes ou actes) : assassin, tueur, voleur, kidnapping, coupable, prédateur, manipulateur, meurtre, vampire, bandit, ...

Je compte sur vous ! 

La date pour la remise des copies : 30 octobre. Nous serons déjà en vacances. 

Vous êtes partants? Je vous espère nombreux et surtout nombreuses puisque les hommes ne se bousculent pas au portillon !