Je le dis d'emblée : j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui se déroule majoritairement à Florence au XVè siècle. 

L'héroïne, Fiora, a été adoptée par un riche marchand florentin. Ses parents ont commis le pire péché pour l'époque : l'inceste. En effet, ils étaient frère et soeur et furent décapités en place publique à Dijon. Mais ça, Fiora ne le sait pas. 

17 ans plus tard, Fiora a grandi et le secret bien gardé par son père adoptif commence à se dévoiler. Celle qui était adulée par la population se voit tout à coup "fille de satan". 

A la fin du Moyen Âge, les superstitions sont grandes ! 

Refusant un mari infirme, elle sera accusée par celle qui espère mettre main basse sur la fortune du marchand et condamnée à l'ordalie. D'abord enfermée dans un couvent, elle se retrouvera dans une maison de passe pour être ensuite récupérée par un médecin grec un peu sorcier. Mais la sorcellerie, à cette époque, fait peur et mène au bûcher.

Fiora et son nouveau protecteur, prévenus par Laurent de Médicis dit le Magnifique en personne, ils partiront en direction de la Bourgogne afin de se venger du duc Charles le Téméraire qui a permis la condamnation des parents de Fiora et la mort du frère du médecin grec. 

Un roman très intéressant pour (re)découvrir l'époque, Florence et ses artistes, la dualité entre le roi de France et les ducs de Bourgogne,...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Trilogie et série de l'été. 

trilogie de l'étéLivre 1/4

Une nouvelle participation au challenge de Bianca "Un pavé par mois".

challenge-un-pave-par-mois Bianca