challenge mardi

Il y a quelques temps, j'ai lu "Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand. Lors d'une brocante, à l'Ascension, j'ai trouvé la suite "La vie est facile, ne t'inquiète pas". 

Comme je me souvenais encore plus ou moins de l'histoire, j'ai décidé de lire la suite tout de suite. C'est un retour en Irlande pour l'héroïne, tenancière du café littéraire "Les gens...". 

La voici chez le notaire pour racheter sa librairie à ses parents...

A la page 31, on trouve notamment

"Les émotions prenaient le dessus, j'avais réussi, je ne pensais qu'à Colin et à celle que j'étais devenue. Je croisai le regard de ma mère, vide. Puis le notaire me tendit une  feuille qui attestait mon titre de propriété. Titre de propriété où il était écrit noir sur blanc que j'étais veuve, sans enfant. Il nous invita poliment à quitter les lieux."