Comme l'an dernier, j'ai acheté le recueil de nouvelles dont les bénéfices vont aux restos du coeur. J'ai tout de suite été attiré par les noms illustres notés sur la couverture. Des auteurs qui font beaucoup parler d'eux. 

Françoise Bourdin dont j'ai lu 4 romans signe ici une nouvelle sans grand intérêt. "Cent balles" raconte l'histoire de deux frères très différents.

Michel Bussi, auteur que je viens de découvrir et pour lequel j'ai adoré "N'oublier jamais" et "Nymphéas noirs" a imaginé dans "La seconde morte" l'histoire de deux soeurs dont l'une est parfaite, adulée, et l'autre juste normale. 

Maxime Chattam reste pareil à lui-même avec "Ceci est mon corps, ceci est mon péché". Bon appétit ! 

Je ne peux pas vous parler de "Frères Coen" de Stéphane De Groodt car j'ai abandonné sa nouvelle au bout de quelques lignes. 

Je ne connais pas François d'Epenoux qui, dans "La main sur le coeur" imagine une famille désunie se retrouver pour une photo souvenir. 

Karine Giebel qui m'avait déjà scotché avec une nouvelle intitulée "Maitres du jeu" m'a étonné avec une histoire de mariage forcé dans "Aleyna".

Je n'ai encore rien lu de Douglas Kennedy. Je découvre l'auteur ici avec "Tu peux tout me dire" qui prouve qu'il ne faut pas faire confiance aux gens aveuglément. 

Rien lu non plus d'Alexandra Lapierre que je ne connais que de nom. Je n'ai pas trouvé beaucoup d'intérêt à son "Fils unique" qui rêvait d'une famille nombreuse...

J'attendais beaucoup d'Agnès Ledig et elle ne m'a pas déçu avec "Karen et moi", une histoire d'amitié entre un homme et une femme. Je pense que l'auteure a beaucoup de sensibilité dans son écriture, ce qui fait son succès. 

Je me demandais ce que nous réservait Nadine Monfils que je ne connais que de réputation. Eh bien, sa nouvelle intitulée "La robe bleue" est une de mes préférées dans ce recueil malgré le vocabulaire plus vulgaire qu'elle emploie. Rose a deux amours : sa chatte et sa soeur et elle ne supporte pas leur disparition...

Romain Puertolas a fait pas mal parler de lui. Je ne l'ai pas encore lu. Je le découvre donc ici dans "Le premier rom sur la lune" et cette nouvelle ne me donne pas envie de le rencontrer...

Bernard Werber n'avait  pas encore réussi à me plaire. Alors que "Les fourmis" a eu un gros succès, moi, je n'y ai pas accroché. Dans cette nouvelle sur une connexion possible entre vrais jumeaux, intitulée "jumeaux, trop jumeaux", il y a plutôt bien réussi. 

Dans l'édition 2015, les auteurs avaient basé leur nouvelle sur la nourriture (à part Marc Lévy qui avait fait exception si je m'en souviens bien). Dans cette nouvelle édition, le thème est la fraternité, les relations entre frères et soeurs. Il n'y a donc aucun lien entre ces textes, mais en faut-il vraiment un? 

Impossible pour moi, cett fois, de vous donner la nouvelle que j'ai préféré. Je dirais donc, dans un ordre quelconque, Chattam, Ledig et Monfils. 

Et vous? Si vous l'avez lu, quels textes avez-vous préférés? 

Une lecture-détente !