au revoir

Je suis régulièrement les publications des éditions Chloé des Lys (qui est un peu mon écurie) et je note des titres qui sont susceptibles de m'intéresser. Il y a quelques auteurs que je suis, sachant à l'avance que leur écriture va me plaire. 

De temps en temps, je suis interpellé par le roman d'un parfait inconnu. C'est le cas de "Juste pour lui dire au revoir" de Christophe Meseure.

Qu'est-ce qui m'a attiré dans ce roman? Sans doute le fait qu'il oscille entre réalité et surnaturel. 

J'ai toujours été attiré par la vie après la mort, les médiums, le spiritisme, les poltergeists, ... 

Nous sommes assez loin de tout ça dans ce roman, mais le héros est confronté "l'après-vie". 

Sylvain a perdu sa femme, puis sa fille et se retrouve donc seul au monde. Un jour, il rencontre une vieille femme qui lui propose de revoir sa fille une dernière fois. Elle lui parle des Indiens Kayapos qui communiquent avec les esprits grâce à une herbe. Elle lui en propose une dose, mais lui confie une mission... Venger sa propre mort, car elle sait qu'elle va bientôt être assassinée.

Sylvain devient vite suspect dans l'assassinat de la vieille dame. Il ne sait pas encore qu'il a mis le pied dans un nid de serpents prêts à tout pour récupérer l'herbe des Indiens. 

Mon avis est un peu mitigé sur ce livre. Le sujet est intéressant, le suspense est présent, les rebondissements nombreux, ... Le lecteur ne s'ennuie pas une seule seconde et se pose beaucoup de questions. Là où j'ai été un peu gêné, c'est par le style de l'auteur, les quelques maladresses orthographiques, grammaticales et syntaxiques que j'ai relevées au fur et à mesure du récit. J'ai eu plusieurs fois l'impression que l'auteur n'employait pas le mot qu'il fallait, qu'il voulait utiliser de belles expressions, mais qu'elles ne tombaient pas toujours au bon endroit. Etrange impression...

Un premier roman de Christophe Meseure assez réussi dans l'ensemble. 

Dernier livre qui entre dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte", avec un peu de retard. 

challenge Lire sous la contrainteJuste pour lui dire au revoir