grenouille

Voilà un tout petit livre qui passerait facilement inaperçu et pourtant plein de leçons de sagesse ! Un petit bouquin de grand intérêt ! 

S'il n'y avait eu le mot "grenouille" et mon challenge (qui se termine ce dimanche), il serait sans doute resté encore un bon moment dans ma bibliothèque. 

J'aime bien lire, de temps en temps, un bouquin sur la santé, le bien-être, le développement personnel, mais la lecture de romans prime et souvent, ces livres que j'achète attendent longtemps avant que je ne les lise.

Ce minuscule bouquin aux pages aussi fines que celles de la bible est un recueil de sept fables emplies de sagesse et d'optimisme. J'ai souligné beaucoup de passages que je relirai, à l'occasion, avec plaisir.

7 fables, 7 jours

Comme je risque d'être long, j'ai décidé de diviser mon billet en 7 et de publier chaque jour, un résumé de la métaphore employée par l'auteur. 

La première fable qui a donné son titre au bouquin est connue : une grenouille plongée dans une eau qui chauffe lentement devient indolente et ne fait aucun effort pour se sauver. Elle finit cuite sans s'en rendre compte. Ainsi va l'humanité qui change, petit à petit. Ces changements se faisant très lentement ne subissent aucune réaction. Ce n'est que grâce à la mémoire que l'on peut se rendre compte des changements opérés en quelques années. 

Extraits

La santé peut se détériorer insensiblement mais sûrement. Certaines maladies mettent ainsi dix, vingt ou trente ans à se mettre lentement en place, le temps que notre corps et notre psyché parviennent à saturation de toxines, de tensions, de blocages, de non-dits, de refoulements.

Un couple qui n'entretient pas sa relation manque de voir comment celle-ci décline de façon imperceptible.

Sur le plan agricole et environnemental, l'allégorie de la grenouille nous parle de l'empoisonnement progressif des sols, de l'air et de l'eau, autrement plus insidieux et dangereux que les catastrophes évidentes dont les médias se font l'écho.

Au plan social, on observe un déclin régulier et constant des valeurs, de la morale et de l'éthique. 

Je pourrais poursuivre avec d'autres exemples du même phénomène, en politique et dans l'éducation...

Lorsqu'une situation est la résultante d'une évolution qui s'étale sur une longue durée, les solutions rapides et à court terme que nous mettons en oeuvre pour y remédier sont généralement inadaptées. 

Notre refus de prendre en compte cette lente dégradation entraine de notre part une consommation de plus en plus importante de médicaments et de soins en tous genres.

Le développement de la violence, étroitement lié à la perte des valeurs....

Que nous ayons comme référence une religion ou une autre, les actes les plus louables et les plus criminels restent les mêmes, bien que chaque tradition ait ses propres nuances. 

Effort? Le mot est en passe de devenir indécent. 

Les efforts quotidiennement accomplis pour s'améliorer (travail intérieur, méditation, prière) ne produisent pas d'effets visibles à court terme. 

Nous gagnerions à promouvoir l'Homo Consciens ! 

smiley 1

challenge Lire sous la contrainte