sel

J'ai acheté ce roman à Mon's livre (foire aux livres de Mons) parce que les événements relatés dans le bouquin se  déroulent dans la bonne ville de Mons, au départ d'un café de la place et d'un restaurant célèbre de la rue d'Havré. 

Ce bouquin permet de visiter Mons d'une autre façon. Les lieux décrits réveilleront des souvenirs dans la tête de qui connait la ville. Au contraire, pour un visiteur, un nouveau venu à Mons, ce roman pourrait être le point de départ d'une promenade dans la ville. 

Trois personnages, retraités, se retrouvent régulièrement dans un café de la place. Ils veulent mettre un sens à leur existence qu'ils trouvent un peu terne et sans valeur et fondent la compagnie de Luculius. Ils vont partir à la (re)découverte de leur ville au point de vue historique et gastronomique.

A chaque rencontre, un nouveau coin de la ville et un nouveau repas que leurs papilles devront deviner. 

Un jour, ils rencontrent deux vieilles dames : Annabelle et Marjolaine. Ces dernières se joignent à eux dans cette expérience particulière.

Le point fort du récit n'est pas l'intrigue quelque peu désuète mais le prétexte historique de la découverte de la ville et celui gastronomique et oenologique des repas pris au Gribaumonts, dont quelques recettes sont dévoilées à la fin du bouquin. 

Je dois dire que j'ai été un peu déçu par ce bouquin. Je n'y ai pas trouvé ce que j'y attendais à savoir une découverte très approfondie de la ville. 

Le style de l'auteur est parfait, le vocabulaire employé très étendu. Jules Boulard est, sans nul doute, un érudit !