grenouille 2

Dans "Le rêve de la grenouille", Elise Fischer ne parle pas de ce charmant batracien, mais de Lise, petite fille aussi menue et souple qu'une grenouille.

Chez elle, tout le monde ou presque a un surnom : sa petite soeur "la fouine", la toute petite "Marie Malice" et même la mère "Poulette". Sa meilleure amie est surnommée "Le blanc" vu son teint très pâle. 

Le mot "grenouille" me permet de participer à mon challenge du mois dont la contrainte est "animal".

De l'auteure, j'ai lu, il y a tout juste un an, "La tante de Russie", tante de Lise dont il est fait mention à plusieurs reprises dans ce récit, car cette tante inconnue éveille l'imaginaire de la petite fille. 

La petite fille vit dans un quartier qu'on appelle "La route" au milieu de petites gens, pas forcément malheureux, mais pas riches, obligés de vivre à plusieurs dans un deux-pièces. Lise vit d'ailleurs avec Fine, sa grand-mère qui veut tout régenter. Cette dernière s'entend mal avec Poulette, sa belle-fille érudite. 

La mère de LIse aime les mots, mots que la petite Grenouille attrape au vol et retient dans sa petite tête. La petite, elle aussi, aime les mots. Elle veut devenir journaliste ou écrivain. Mais dans cette famille où l'argent manque souvent, Lise devra travailler très tôt au lieu de poursuivre ses études, pour son plus grand désespoir.

Sa grande envie : écrire l'histoire de cette tante qui a tout quitté pour aller vivre en Russie. Lise mène l'enquête. Sa tante l'obsède quelque peu et elle veut en savoir plus...

La Grenouille épie les femmes du village qui, réunies au lavoir, parle à tort et à travers. C'est ainsi qu'elle apprend, sans toujours bien les comprendre, les choses de la vie. 

Des portraits de femmes lorraines dans les années 50/60.

Premier livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" dont le thème est "animal". 

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 1