challenge mardi

Je me lance à nouveau dans un Stephen King. Il s'agit ici de "La peau sur les os". Drôle de titre car le héros pèse 112 kg. 

En fait, le lecteur comprend très vite ce qu'il va arriver.

Bill Holleck, 112 kg donc, tue une gitane qui traverse la route. Il n'a pas pu l'éviter. 

Un peu plus tard, un vieux gitan lui caresse la joue et lui dit : "Maigris".

Se peut-il que ce tzigane lui ait jeté un sort? En tout cas, Bill maigrit sans faire aucun régime ce qui inquiète sa femme...

A la page 31, on peut notamment lire

" Au temps de leur lune de miel, il n'était encore qu'un tout jeune homme, svelte et élancé, que les étés passés à travailler dans des chantiers forestiers de l'ouest du Massachussets avaient doté d'une belle vitalité."