soleil

Comment appelle-t-on le contraire d'un coup de coeur? C'est "Le soleil à mes pieds". Je n'ai pas aimé du tout le style de Delphine Bertholon. 

L'histoire est intéressante mais, pour ma part, mal écrite. L'histoire est décousue; l'auteure saute du coq à l'âne. 

Deux soeurs dont on ne connait le prénom qu'à la fin de l'histoire, la petite et la grande, découvrent leur mère morte dans son lit. Les filles n'avertissent personne mais l'odeur se répand et les enfants sont placées en foyer.

La grande refuse d'être séparée de la petite qu'elle domine. La petite a l'impression de vivre dans le ventre de la grande. 

Les années passent, les filles sont devenues adultes et vivent séparées, mais la grande continue à dominer la petite. On les sent l'une comme l'autre très perturbées par ce qu'elles ont vécu. La petite ne vit pas sa vie, c'est la grande qui la dirige.

La petite ne sera délivrée qu'à la mort de sa soeur...

Comme je le disais en début d'article, je n'ai pas aimé ce roman à cause du style de l'auteur et je vais vous donner une phrase en exemple :

"Les moutons de poussière ramasser ramasser. Maman se réveillera-t-elle, à force que l'air se brasse et se sclérose dans les rais de lumière?"

Le livre ne compte que 165 pages, heureusement!

Encore un auteur que je peux barrer de ma liste. Je ne retenterai pas l'expérience.

smiley 2

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" dont le nouveau thème est "cosmos".

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 2/?