En général, j'aime bien les chansons de Marc Lavoine. J'aime sa façon d'écrire, j'aime ses jeux de mots. 

Je l'ai découvert il y a bien longtemps avec "Je ne sais même plus de quoi j'ai l'air" et "Le monde est tellement con" (de plus en plus con, je trouve!). J'ai adoré "Les yeux révolver" et "Le parking des anges" notamment que j'ai dû écouter des centaines de fois. 

Le monde est tellement con

J'ai envie de partir d'ici

M'en aller sans raison

Ne plus donner signe de vie

C'est mon état d'esprit actuel ! 

lavoine

Du chanteur à l'écrivain, il n'y a qu'un pas et Marc Lavoine l'a franchi. Il n'a pas écrit un roman mais plutôt une biographie qu'une collègue m'a gentiment prêtée.

Eh bien, me voilà très déçu! Je n'ai trouvé aucun intérêt à cette lecture. Si le livre avait été plus long, je l'aurais abandonné en chemin. 

Je n'ai pas aimé le style, je n'ai pas adhéré à l'histoire de ce père qui court derrière chaque jupon qui passe. L'histoire de cette mère trompée et dépressive ne m'a pas ému. Marc n'a pas réussi à m'émouvoir avec sa vie qui, finalement, ne regarde que lui.

Je me demande quel est ce besoin qu'ont beaucoup de gens de publier leur journal intime et de rendre publique une histoire qui devrait leur rester personnelle. Car pour moi, il s'agit ici d'un journal intime mis à la une. 

Evidemment, quand l'auteur est connu, les curieux sont plus nombreux...

Les chapitres sont courts. L'auteur saute du coq à l'âne, d'une période à une autre pour revenir à la précédente.  Le livre commence avec la mort de son père, continue avec la naissance de l'auteur pour revenir plus tard au décès du père et à la naissance du fils. C'est un peu décousu.

Vous me direz que beaucoup d'auteurs font des "flashback" et c'est souvent judicieux. Ici je n'en vois pas l'intérêt.

Je n'ai pas aimé son style ni sa façon de passer subitement de la 3e personne à la 2e. 

Bref, vous l'aurez compris, ce livre ne m'a rien apporté.

Marc, continue à écrire des chansons et laisse à d'autres le soin d'écrire des bouquins! 

Pour me faire pardonner (les fans de Lavoine vont m'en vouloir), cette chanson que j'ai écoutée une fois de plus.