enquete

Il parait qu'il vaut mieux lire les romans d'Elizabeth George dans l'ordre. J'ai choisi "Enquête dans le brouillard" à cause de mon challenge du mois, et par hasard, c'est le premier roman de l'auteure. Comme ses personnages reviennent dans chaque bouquin, il est bon de commencer par celui-ci afin de faire connaissance avec chacun d'entre eux. 

Il y a l'inspecteur Lynley, un beau et riche produit de l'aristocratie britannique et le sergent Havers, laide et plutôt désagréable. Un duo de choc! 

Lynley est au mariage de son ami avec la femme qu'il a aimée. Il est rappelé pour enquêter sur une affaire de meurtre : un homme a été décapité. Un prêtre l'a retrouvé dans sa grange, sa fille, Roberta, assise à ses côtés dans un état catatonique. Les seules paroles qu'elle prononce, c'est pour dire qu'elle est coupable et qu'elle ne regrette pas son geste. Son oncle qui hérite de la propriété la fait placer en hôpital psychiatrique.

Lynley ne croit pas en sa culpabilité. Il semblerait qu'elle couve quelqu'un.

En creusant un peu, l'inspecteur découvre que la femme de la victime s'est enfuie peu après la naissance de Roberta et que sa première fille s'est enfuie pour disparaitre à jamais. 

La victime était-il bien l'homme pieux et bon comme tout le monde semble le penser?

Plus on avance dans le récit, plus on découvre les secrets familiaux cachés aux yeux de tous.

J'ai mis un certain temps pour entrer dans le récit. Comme le signifiait Cosha dans un com, ce roman est plutôt lent (au démarrage, je trouve) et il n'y a pas vraiment beaucoup d'actions. Pourtant, j'ai fini par accrocher à l'histoire. Je voulais absolument connaitre les secrets de cette famille et j'ai fait défiler les pages.  J'ai lu la deuxième moitié du livre beaucoup plus vite que la première. 

Je trouve qu'il y a beaucoup trop de descriptions. Certains diront que c'est pour créer l'ambiance, mais moi, je n'ai pas besoin de ça. J'ai tendance à m'ennuyer avec ces passages que je finis par sauter. 

Les personnages sont assez fouillés, et si l'inspecteur Lynley est plutôt décrit comme quelqu'un de pas trop fréquentable au départ, on lui découvre pas mal de qualités qui font de lui un homme sympathique et humain. 

Quant au sergent Havers, on sent bien qu'elle souffre, qu'elle est mal dans sa peau et qu'elle a dû vivre une histoire pas très gaie.

Je retrouverai ces personnages avec plaisir dans un autre roman d'Elizabeth George. 

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 3/?

Et, pour la première fois, je participe au challenge de Zina "Les dames en noir". Il était temps! 

challenge-les-dames-en-noir