challenge mardi

Imaginez : une bohémienne vous apprend tout à coup que vous allez bientôt mourir. Que faites-vous?

C'est ce qui arrive à Jonathan, le héros du dernier roman de Laurent Gounelle : "Le jour où j'ai appris à vivre". 

A la page 31, on trouve notamment

" Le visage impassible de la bohémienne avait des traits réguliers, de longs cils noirs à peine recourbés, et ses cheveux noirs épais étaient joliment tirés en arrière.
Subitement, ses sourcils se froncèrent, et des plis se formèrent sur son front. Elle redressa lentement la tête, la mine défaite. Jonathan capta son regard, totalement changé, et cela lui glaça le sang. Elle-même avait l'air décontenancée, très perturbée.
- Qu'est-ce qu'il y a?"