cvt_Ma-vie-en-dix-sept-pieds_9373

"Ma vie en dix-sept pieds" fait partie des livres que j'ai ramenés de l'école sans les connaitre. Le titre que j'ai trouvé un peu bizarre m'a attiré. Ensuite, la 4e de couverture a fini de me persuader de le lire.

Gaspard va passer quelques jours en centre aéré et il n'en a pas vraiment envie. Sa vie a été chamboulée en peu de temps : son petit frère est mort, son père est parti, il a déménagé avec sa mère qui n'ose pas ouvrir les cartons de peur de tomber sur un souvenir douloureux. Celle-ci estime que de nouvelles rencontres lui feront le plus grand bien.

Une fille un peu étrange le fascine. Est-ce pour elle qu'il annonce qu'il fera un atelier "haïku". La plupart des jeunes présents (sinon tous) ignorent ce qu'est un haïku et se moquent de lui. 

Toutefois, par ces mots, il arrivera à se faire accepter par la bande et se rendra même indispensable. 

Un roman agréable sur l'amour naissant, l'amitié, la poésie et le pouvoir des mots. 

Un regret : l'auteure aurait dû agrémenter son récit de ces petits poèmes en dix-sept pieds. Gaspard en écrit mais ils restent inconnus pour le lecteur. 

 

Livre lu dans le cadre du challenge "jeunesse" de Muti

challenge jeunessechallenge 10/10 Je vais donc passer dans la catégorie supérieure.