larmes

Parmi les 14 livres que j'ai pris dans la caisse laissée par une maman à l'école, il y a "Les larmes de l'assassin". Je ne connaissais pas ce titre. C'est le titre et la quatrième de couverture qui m'ont attiré. 

J'ai lu ce livre suite à un commentaire de Paikanne qui me disait que ses élèves aiment bien ce livre. 

Je dois dire que j'en suis un peu étonné, pas parce que je n'ai pas aimé, mais parce qu'il me semble que les jeunes lisent autre chose que ça.

Sur Babelio, j'ai lu un billet de quelqu'un qui disait qu'il avait lu ce livre lorsqu'il avait onze ans. A mon avis, c'est beaucoup trop tôt. 

Je le destinerais à de grands ados.

Angel Allegria a toujours vécu en se défendant ou en attaquant avec son couteau. Un jour, il arrive dans une ferme isolée. Il y est accueilli par un couple qu'il égorge. Le ton est donné dès le départ.

Paolo, le fils des Poloverdo, a assisté au massacre de ses parents. Alors que l'assassin, logiquement, aurait dû se débarrasser du gosse, il l'épargne.

Petit à petit, il remplace le père de l'enfant et se rend compte que l'amour existe. 

Cette métamorphose totale de son être et de son âme ne suffira pourtant pas pour vivre une vie heureuse. Il lui faudra bien payer pour ses actes passés...

Livre lu dans le cadre du challenge "littérature jeunesse" de Muti

challenge jeunessejeunesse 7/10