delerm

Je croyais lire mon premier Delerm. Eh bien, non! Il y a une dizaine d'années, j'ai lu "Le portique", "Il avait plu tout le dimanche" et "Les amoureux de l'hôtel de ville" que j'avais abandonné au bout de 80 pages. C'est dire si ces romans m'ont marqué! 

Ici, je ne risquais pas d'abandonner puisque le roman fait 68 pages. 

Tout le monde ne peut pas idolâtrer Delerm ! (Je vais me faire des ennemis.)

Dans "La malédiction des ruines", l'auteur s'adresse à un public jeune qui pourra s'identifier aux héros. 

Bastien obtient (enfin) son bac. Que va-t-il faire de ses vacances?

On demande un guide à l'abbaye de Rivière-Guérard. "Pourquoi pas?" se dit-il. 

Et le voilà en poste dans ce lieu où Marie de Bernières  a été assassinée par son mari en 1399. Un jour, une étrange visiteuse suit la visite guidée par Bastien... Le jeune garçon ressent un certain malaise.

Un cours roman (à lire d'une traite) dans lequel le mystère plane et qui plaira sûrement aux ados. 

Livre lu dans le cadre du challenge "jeunesse" de Muti

challenge jeunessejeunesse 5/10