Cabrol 3

Le troisième et dernier tome de la trilogie "L'enfant de la montagne noire" débute par la découverte d'un corps au bord de la route. 

Annie, 10 ans, n'a pas connu ses parents qui sont morts dans un accident de voiture peu après sa naissance. 

Ce sont Marguerite et Joseph, ses grands-parents, qui l'ont recueillie et elle est la prunelle de leurs yeux. 

Alors, quand la petite est retrouvée assassinée, ses aïeuls crient "vengeance". 

Très vite, les soupçons se portent sur André Bastide, un notable, qui a été accusé, dix ans plus tôt, d'avoir voulu abuser d'une petite fille. Il avait, à l'époque, été acquitté car il avait fourni un alibi. 

Les villageois n'ont pas oublié et, comme le corps d'Annie a été découvert près de chez lui (détail non plausible d'après moi), André est arrêté. Seulement, le vélo de la gamine a été retrouvé chez Frédéric, un simple d'esprit qui travaille chez Marguerite et Joseph. Le jeune homme se dit responsable de la mort d'Annie.

Qui est le vrai coupable? Il y en a forcément un en trop.

Nouvelle enquête de Justin Gilles devenu reporter à France-Soir, revenu dans le Tarn afin de suivre l'affaire qu'on appelle désormais "Le crime de la Noël" puisqu'il a eu lieu la veille de la Nativité.

Encore une fois, c'est un témoin clef qui apparait à la toute fin du récit qui dénoue l'affaire.

Ce troisième récit est agréable à lire, comme les deux autres, peut-être pas toujours crédible. Point commun entre les trois : Laurent Cabrol dépeint la vie de chaque personnage qui apparait depuis sa naissance ce qui lui donne une "consistance" que j'apprécie. Créer la vie de chaque personnage demande beaucoup d'imagination et l'auteur s'en est très bien sorti. 

Le personnage que l'on retrouve dans chaque tome est le journaliste, Justin Gilles, natif de la région concernée par les récits. 

trilogie de l'été

Challenge "La trilogie de l'été" 2.3

Ces 3 récits sont disponibles en un seul volume.

Cabrol 4

J'ai dans ma PAL une autre trilogie que je lirai l'année prochaine à moins que je ne poursuive ce challenge. J'y réfléchis.