Job

Voilà un roman dont j'attendais avec une certaine impatience la sortie en poche. Il a fait pas mal de bruit lors de sa parution. Je n'avais jamais rien lu de cet auteur belge dont je ne connaissais que le nom. J'étais donc impatient de découvrir à la fois l'auteur et cette histoire incroyable pour le XXIè siècle et pourtant...!!!

L'histoire débute avec René, croque-mort de profession, célibataire endurci qui vit avec le frère un peu attardé de son amour d'antan, envolée sans laisser d'adresse. Au début du récit, il transporte un cercueil pour une crémation. 

L'histoire se terminera avec lui.

René a un voisin d'origine turc, Altan, qui lui-même a un frère, Evren, un jeune homme timide, effacé, qui termine ses études à Cologne, hébergé par des cousins.

Là, il tombe fou amoureux de sa cousine Derya. Il la demande en mariage mais, gros affront pour la famille, celle-ci refuse l'union. Malgré les traditions, elle ne veut pas d'un mariage arrangé et entend épouser quelqu'un qu'elle aimera.

La famille du garçon se tourne alors vers une autre cousine, Yasemin, qui vit en Turquie, loin de la vie occidentale, mais qui n'hésite pas à épouser son jeune cousin dont elle était amoureuse quand elle était toute petite.

Les deux jeunes gens ne se connaissent pas (ils se voient très rarement pour ne pas dire plus jamais) et pourtant ils s'unissent pour le meilleur et pour le pire. Evren n'est pas amoureux mais Yasemin entend bien faire changer les choses.

C'est alors que la cousine Derya refait son apparition...

Plongée dans les moeurs et coutumes arabes. L'auteur décrit les sentiments et actes de chacun avec précision, avec respect. Même s'il veut mettre le doigt sur certaines coutumes désuètes qui pourrissent la vie d'hommes et de femmes arabes, inimaginables pour les occidentaux que nous sommes, il le fait avec tact et talent.

Un très bon livre que je conseille vivement.

Un coup de coeur pour moi.

coeur

 

Particularité du récit : Les différents personnages prennent la parole, deviennent donc narrateur, chacun à tour de rôle et il n'y a pas vraiment UN personnage qui serait le héros.  Les sentiments de chacun s'entrecroisent donc ici.