clown

C'est le premier roman que je lis de cet auteur qui a commencé à écrire pour le théâtre et donne (ou a donné) cours de théâtre à Roubaix. 

"Effroyables jardins" est une longue nouvelle ou un court roman destiné aux jeunes à partir de 13 ans mais je doute que des adolescents prennent vraiment du plaisir à lire cette histoire qui se passe en 1943.

C'est l'histoire d'un résistant et d'un soldat allemand. 

Dans ce récit, le narrateur évoque le passé de résistant de son père et décide de témoigner d'une façon un peu particulière au procès de Maurice Papon.

Petit, le narrateur avait un peu honte de son père qui "faisait le clown" pour amuser les enfants sans jamais se faire payer. C'est son oncle qui lui permettra de changer le regard qu'il avait sur son père.

Les deux frères étaient résistants et ont fait sauter des transfos. Aussitôt ils ont été arrêtés et jetés dans un trou où jadis on tirait de l'argile pour une briqueterie en attendant leur exécution...

Le texte est court, je ne peux pas trop en dire. 

Un dossier littéraire suit le récit, analyse l'oeuvre s'étendant sur la guerre et la résistance. Celui-ci donne au lecteur l'explication du titre (qui m'avait intrigué) : "La barbarie a rendu effroyables les jardins qui se transforment en fosses ou en tranchées."

Un livre sur la guerre mais aussi sur l'enfance, le rejet des origines, les vrais et faux héros. Il est aussi roman d'apprentissage.

Premier livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" dont la contrainte est GN + épithète.

challenge Lire sous la contrainte

Il me permet aussi de participer au challenge "jeunesse" organisé par Muti et au challenge "seconde guerre" organisé par le blog "Lukea livres". 

challenge jeunesse

challenge seconde guerre