bourdon

Ne confondez pas Françoise Bourdon et Françoise Bourdin, une seule voyelle les sépare. Voilà quelques années que je n'avais plus lu la première. Ce livre n'attendait que mon challenge pour sortir de son rayonnage.

De temps en temps, j'aime lire des romans du terroir. Tous les ingrédients habituels se retrouvent dans ce roman : l'amour de la terre, des cultures, les amours interdits, l'amour et les déchirements familiaux mais aussi les conséquences de la guerre.

Cette saga familiale débute en 1917 pour se terminer en 1959. Le lecteur suit la famille de Ulysse Valentin au rythme des saisons, des années qui passent, des naissances et des décès.

Valentin ne vit que pour ses oliviers. Sa cadette, Lucrèce, a la même passion que son père. C'est elle qui prendra la relève. Sa soeur ainée n'a pas cet amour, est très différente de sa cadette et en est même jalouse.

Lucrèce tombe amoureuse d'un passionné d'aviation qui perdra la vie au cours d'un vol, la laissant seule et enceinte. Elle accouchera d'une fille, Aurélie, qui sera atteinte de poliomyélite.

La famille de Lucrèce traversera la guerre en résistants et devra également faire face aux conditions climatiques pas toujours favorables à la culture des oliviers.

J'ai beaucoup apprécié la période de la guerre relatée avec brio par l'auteure.

Un livre à lire si vous voulez un bon moment de détente sans vous casser la tête.

challenge Lire sous la contrainte

Ce livre est le cinquième lu dans le cadre de mon challenge.