gougaud

Je continue à découvrir Henri Gougaud en tant qu'auteur. Après "Le voyage d'Anna", je me plonge plus loin dans l'histoire avec "L'enfant de la neige". 

Jaufré est un enfant trouvé, nu, dans la neige, par un prêtre. Celui-ci décide de l'élever et lui trouve une nourrice. Alexis, son frère de lait, et lui, deviendront de grands amis, si ce terme d'ami désigne quelqu'un qu'on aime plus qu'un frère.

C'est du moins ce que l'abbé Aymar lui a raconté car il ne se souvient pas de sa mère ni de son abandon ni de son adoption par ledit abbé.

Un jour, sans crier gare, Jaufré quitte l'abbaye et devient troubadour. Il compose des chansons d'amour depuis longtemps et veut exercer son art en arpentant le monde.

Quelques années plus tard, presque par hasard (mais le hasard existe-t-il?), il retrouve les siens : son père adoptif, son frère tant aimé, Thomette sa nourrice, le luthier qui l'a initié à la musique et les moines.

Sans qu'il se soit préparé à ça, il tombe amoureux d'une jeune servante, fille trouvée, elle aussi. 

Petit à petit, il découvrira que l'abbé lui a menti sur ses origines. Il découvrira aussi les monstruosités de l'Inquisition et devra faire des choix : pardonner ou pas, rester ou repartir, enterrer le passé ou le faire resurgir...

Je ne vous en dis pas plus. Le lecteur, découvre avec le héros, les mensonges, les non-dits, les péchés des "hommes de Dieu" et les mystères qui entourent sa naissance.

Un bon livre, bien documenté, bien écrit mais assez lent au début. Il a fallu que j'atteigne au moins la moitié du bouquin pour adhérer complètement à l'histoire et avoir envie d'aller jusqu'au bout. Ce livre ne compte que 260 pages mais il aurait pu être plus court encore.

Une lecture que je ne regrette pas même si elle m'a un peu ennuyé au début.

PS Petit coup de coeur pour la couverture.