anna

Il n'y a pas longtemps que je connais Henri Gougaud. On m'a parlé de lui à une formation sur "l'art du conte". Gougaud a, en effet, écrit ou réécrit un certain nombre de contes. C'est, parait-il, un conteur hors pair. 

Après cette formation, j'ai invité une conteuse à venir dans ma classe. Elle m'a parlé de Gougaud en tant qu'auteur et m'a conseillé deux romans "Le voyage d'Anna" et "Les sept plumes de l'aigle". Je les ai achetés immédiatement et j'ai aussi été tenté par "L'enfant de la neige" qui a aussi rejoint ma PAL. Elle n'en peut plus; elle crie "au secours"!

J'ai commencé par lire "Le voyage d'Anna" parce que j'aime les romans historiques.

Nous sommes à Prague en 1620. Les calvinistes sont massacrés par les catholiques. Anna est servante chez maitre Hanusak. Celui-ci est tué, sa femme s'enfuit abandonnant Jan, son petit garçon âgé de quelques mois.

Anna quitte les lieux, se réfugie chez sa soeur, est prise de remords et retourne chercher l'enfant qui, miraculeusement, vit encore. Elle décide alors de devenir sa mère et emporte l'enfant chez son frère ainé dont la femme est très catholique. Il est impossible à Anna d'expliquer qu'elle a "volé" l'enfant; elle ne peut pas dire non plus qu'elle est fille-mère; elle s'invente donc une vie avec un mari qui viendra la chercher.

Sa belle-soeur s'inquiète de ce que le mari en question ne donne aucun signe de vie. Mathias, le frère d'Anna, décide donc de lui trouver un mari. 

Quelque part dans la forêt, vit un charbonnier qui passera vite de vie à trépas. C'est le mari idéal. Anna l'épouse et retourne vivre chez son frère avec le petit Jan. Mais Simon, le nouveau marié tarde à mourir...

J'ai passé de très agréables moments avec les personnages de cette histoire inspirée d'une nouvelle de Bertolt Brecht parue dans ses "Histoires d'almanach". Ce roman est une heureuse surprise. En plus des événements historiques, on y retrouve l'amour maternel, l'amitié, l'entraide, l'atrocité des guerres de religion et même une histoire d'amour.

Pour un premier essai, il est concluant. J'espère apprécier autant les autres livres de l'auteur.