pédaUne fois n'est pas coutume, je vous présente un livre de pédagogie.

C'est un livre qui peut servir aussi bien aux enseignants qu'aux parents. Je pense que tout le monde peut y trouver son compte. 

Audrey Akoun est thérapeute cognitivo-comportementaliste et Isabelle Pailleau psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Ces beaux mots veulent simplement dire qu'elles sont confrontées à des enfants, à des ados en décrochage scolaire ou à des parents désemparés dans le cadre de leur travail.

A elle deux, elles ont 7 enfants, c'est dire si elles ont pu expérimenter les "solutions" qu'elles proposent.

Le livre est divisé en 3 parties :

1. L'apprentissage dans tous ses états.

                               2. Apprendre avec l'approche tête, coeur, corps.

                               3. Socrate, Aristote, mind mapping (mais qu'est-ce donc?) et autres histoires.

La première partie m'a moins intéressé que les deux autres. Ce sont plutôt des constats. Les solutions viennent dans les autres parties.

J'ai toutefois relevé quelques passages intéressants : "Il est important que, dès le début, l'enfant se forge une idée positive de lui-même pour qu'il se développe harmonieusement." 

"Les performances d'un élève sont directement liées aux attentes de l'adulte sur cet élève et au regard qu'il va porter dès lors sur lui."

"Les concertos de J-S Bach, construits sur une structure algorithmique, sont très aidants pour la concentration. Les morceaux de Mozart sont, eux, un vrai booster de créativité."

"Le processus de mémorisation dépend de plusieurs facteurs :

0 l'intérêt

0 la motivation

0 le projet de mémorisation

0 le niveau de difficulté

0 l'état physique et émotionnel"

"Si l'on accepte les rêves de son enfant, sans les casser dans l'oeuf, on lui témoigne une confiance illimitée et, surtout, on lui offre la possibilité d'oser penser un projet aussi irréaliste soit-il."

"Comprendre, c'est prendre pour soi en redisant avec ses propres mots. C'est assimiler et transformer à sa façon. Si votre enfant dit qu'il ne comprend pas, ne vous précipitez pas pour lui fournir une explication, mais demandez-lui plutôt ce qu'il a compris. C'est à partir de ses explications que vous pourrez ajouter, compléter, modifier ce qui a été compris."

"Une bonne nuit de sommeil, un bon petit déjeuner et un petit câlin seront des aides précieuses avant de partir à l'école pour le contrôle de math."

La deuxième partie différencie les profils d'apprentissage : visuel, auditif ou verbal, kinesthésique. 

"Plus j'ai d'outils à ma disposition, plus j'ai de chance d'arriver facilement à mon but."

"Le mandala est un outil antistress qui développe les capacités d'attention et/ou de concentration."

"Pour pouvoir entrer dans les apprentissages, l'attention doit être mobilisée. Par ailleurs, on n'apprend pas pour apprendre. On apprend toujours pour quelque chose, que ce soit pour :

0 Le redire

0 le refaire

0 le savoir demain, la semaine suivante ou toujours

0 le réutiliser une fois, plusieurs fois, tout le temps"

"Il est donc très important de définir au démarrage l'objectif du travail qui va être fait. "

"Pensez à formuler de manière précise ce que vous attendez. La formule ne peut pas comporter plus de deux actions à la fois."

"Les chercheurs disent qu'il faut 21 jours consécutifs pour installer ou changer une habitude. Quand l'habitude est installée, plus besoin d'expliquer, de négocier ou de s'énerver."

 "Les émotions positives sont un moteur pour rentrer dans les apprentissages. Le plaisir de découvrir, la joie de faire, la fierté de réussir, la confiance dans sa capacité à réussir encore et encore,...sont autant d'émotions indispensables à la prise de risques."

"L'évaluation n'est utile que si nous en faisons quelque chose de positif et de constructif. L'enseignant ne fait intervenir l'évaluation que lorsqu'il est assuré que tous les enfants sont en capacité de réussir l'épreuve. Les élèves réussissent et obtiennent la satisfaction du travail accompli. Cela leur donne envie de continuer à poursuivre leurs efforts. Ils tirent une image positive et valorisée de leur rôle d'apprenant. Le plaisir de la réussite engendre le plaisir d'apprendre et diminue les résistances."

"La motivation ne tombe pas du ciel. La motivation à se mettre au travail dépend de plusieurs facteurs, dont les deux principaux sont se faire plaisir et faire plaisir à l'adulte. Plus l'enfant a confiance en lui, plus il va être motivé. Plus il va être motivé, plus il va s'investir dans son travail. Plus il s'implique, mieux il réussit et aura plus confiance en lui. C'est ce que nous appelons le cercle vertueux de la réussite. "

"Notre corps est le baromètre de notre état intellectuel et émotionnel. Si ma tête ne va pas bien et si je me sens mal, c'est souvent mon corps qui me rappellera à l'ordre par des manifestations de toutes sortes. Notre corps a besoin que nous lui fassions du bien si nous voulons qu'il nous aide à travailler."

Respirer à plein régime.

"Pour fonctionner au maximum de ses capacités, notre cerveau a besoin d'air, et plus précisément d'oxygène. Aérer la pièce avant de se mettre au travail."

Boire de l'eau

"Boire régulièrement de l'eau permet de relancer la fabrique à idées, la machine à penser. 

Manger, c'est bon pour penser.

"Le cerveau des enfants et des adolescents a besoin d'une alimentation spécifique pour l'aider à réfléchir et à mémoriser."

        ° Les vitamines (spécialement du groupe B) sont indispensables au bon fonctionnement du cerveau. On les trouve dans les céréales complètes, la banane, les fruits de mer et les épinards.

         ° Les oméga-3 que l'on retrouve dans les poissons gras sont indispensables dans la construction des neurones de la même manière que les huiles végétales.

           ° Eviter les sucres lents qui entraine une surproduction d'insuline.

Dormir pour laisser son cerveau faire son travail.

"Pendant les phases de sommeil, le cerveau active les connexions neuronales et favorise la mémorisation. Les conséquences de la fatigue ne sont pas négligeables et sont toujours dommageables pour l'apprentissage."

" Attention au téléphone portable planqué sous la couette! Débranchez vos enfants des écrans avant le diner."

La relaxation pour apprendre.

" Une pratique régulière de la relaxation permet à l'enfant de se détendre physiquement pour faciliter l'entrée dans les apprentissages. Elle devrait faire partie de l'hygiène de vie."

Des exercices de relaxation sont proposés dans le bouquin.

La visualisation positive pour apprivoiser les émotions.

"La visualisation positive est extrêmement puissante et facile à pratiquer. Elle permet, en très peu de temps, de dépasser l'anxiété, la colère et les pensées pessimistes pour les transformer en attitudes positives. C'est un des piliers de la sophrologie."

La mindfulness

"... ou méditation de pleine conscience est une approche positive qui apaise les émotions, apprend à focaliser son attention et développe l'acceptation de la réalité du moment présent."

"La brain gym se compose de 26 mouvements faciles et ludiques ciblés tels que les mouvements croisés ou le mouvement du huit couché."

Dans la troisième partie, les auteures nous parlent de Socrate et de la maïeutique ou l'art d'accoucher l'esprit humain en le questionnant. "La maïeutique est ce qui permet à chacun de trouver en lui-même ses propres réponses et de retrouver une liberté de penser. 

Le chapitre le plus intéressant est sans doute le mind mapping  (cartographie du cerveau qui réfléchit). 

"C'est un outil qui favorise la mise en liens de nos idées d'où une meilleure compréhension."

"La mémorisation est rendue plus facile et de plus longue durée car la carte utilise l'association, l'imagination, la couleur, la spatialisation des éléments qui favorisent une mémoire de qualité."

Pour ceux qui ne connaissent pas (comme moi), voici un site explicatifhttp://www.mindmapping.com/fr/

De nombreux exemples se trouvent dans le livre.

On peut retrouver les auteures de ce bouquin à mettre vraiment entre toutes les mains sur leur site: la fabrique à bonheurs ou sur leur blog : la fabrique à bonheurs