19 novembre 2013

Le mardi sur son 31

Revoilà le rendez-vous quotidien proposé par Sophie. Le livre que je lis en ce moment n'est pas un roman, pas vraiment un essai non plus plutôt une quête de l'auteure qui a perdu sa petite fille de deux ans, noyée dans une pisicine. Une quête pour survivre donc. A la page 31, on trouve notamment ceci : "La passion, du verbe patere, c'est-à-dire souffrir, est communément considérée sous son angle positif. On évacue la souffrance inhérente à son étymologie. Et pourtant, toute passion est ambivalente."
Posté par philippedester à 07:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]