Voilà quelque temps que je n'avais plus lu de romans du terroir. J'aime ça. La romance permet aux lecteurs de découvrir une époque, un lieu, un mode de vie, ... de façon agréable.pauline

Voilà 5 ans que je n'avais plus lu de roman de Henriette Bernier. Parmi tous les bouquins qui attendent mon bon vouloir dans ma bibliothèque, j'ai choisi celui-ci.

L'histoire débute en 1946 et se termine une trentaine d'années plus tard. Pauline est une jeune veuve de guerre avec deux enfants. A la mort de son mari, elle est retournée vivre avec sa mère, également veuve.

Mais un jour, elle décide de "s'assumer" comme elle le dit elle-même, quitte son petit village et sa mère pour se retrouver garde-barrières du côté de Verdun.

Une autre vie commence pour elle, une vie de travail, une vie consacrée à élever seule ses enfants, une vie où les hommes et l'amour n'ont plus aucune place.

C'est toute l'histoire et l'évolution du chemin de fer que nous raconte Henriette Bernier à travers la vie de Pauline.

Pauline qui subit les moeurs d'une époque mais se sent souvent seule. Fréquentée par quelques hommes qui la troublent parfois, elle finira par rencontrer l'amour pour une deuxième fois, au grand dam de sa fille.

J'ai trouvé le début un peu long (il ne se passe pas grand-chose dans la vie de cette jeune veuve) mais, finalement, je me suis attaché à Pauline et à ses enfants (surtout à son fils, Benoit) et j'ai été heureux de passer quelques moments avec eux en les suivant sur le chemin de la vie.