On en parle peu, trop peu, ce roman de Christian Van Moer mérite bien qu'on le sorte de l'ombre.cerise

Après avoir lu, il y a quelques mois, "La seconde chance de Corentin", j'ai eu, à nouveau, envie de découvrir l'univers de Christian Van Moer et bien m'en a pris.

Plus que l'histoire (qui peut sembler banale au début mais rebondit vers l'inattendu plus tard), c'est le style recherché de l'auteur que j'ai remarqué. Une écriture impeccable, un vocabulaire étendu (je ne connaissais pas la signification de tous les mots employés par l'auteur), des phrases assez éloignées du langage courant ont sans doute permis à l'auteur de recevoir la médaille d'argent au concours de prose de l'Académie des Sciences, Arts et Lettres d'Arras (ville que je voudrais découvrir, soit dit en passant).

Les portraits des personnages sont très précis, ce qui fait que le lecteur a l'impression de bien les connaitre. Les lieux sont décrits également avec précision. Le lecteur peut facilement entrer dans l'ambiance du récit.

Mais parlons quand même un peu de l'histoire sans trop en dévoiler.

Mathieu, après des années de déboires tant professionnels qu'amoureux, retrouve une vie apaisante : un travail qui lui plait et une femme avec qui il est heureux. Seul ombre au tableau : son fils Joël, graine de voyou, qu'il a chassé de chez lui et qui a disparu sans plus donner de nouvelles.

Pourtant, des nouvelles de son fils, il finira par en avoir et ce ne sont pas vraiment celles qu'il attendait. Le voilà parti pour l'Espagne où il va rencontrer son ex-femme avant de s'envoler pour le Mexique sur les traces de son enfant disparu. Là-bas, une surprise de taille l'attend. 

Je ne peux vous révéler la surprise, "la cerise sur le gâteau" qui a inspiré l'illustrateur de la couverture. Sachez simplement que les secrets se dévoilent petit à petit et que la fin est plutôt inattendue.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Ne vous en privez pas!