Ca y est! Je l'ai lu aussi mon pavé de l'été.apoth-grand

Voici un roman de 800 pages qui m'a été prêté par Paikanne. J'ai hésité longtemps à acheter le bouquin à cause du nombre de pages et puis, puisque Paikanne voulait me le prêter, j'ai décidé de le lire cet été.

800 pages, c'est beaucoup et il s'en passe des choses sur une si longue distance!

Difficile de résumer 800 pages en quelques lignes. Allez, j'essaye.

Les personnages.

Il y a évidemment l'apothicaire Andréas Saint-Loup, fils d'une prostituée qui l'a abandonné à la naissance et laissé à la charge d'un abbé.

Il y a Robin, son rouquin d'apprenti qui a une grande soif d'apprendre.

Et puis il y a Aalis qui a fui son village après avoir mis le feu à la maison de ses parents et à celle du prévôt dont le fils était vraiment trop entreprenant.

Voilà les 3 personnages principaux. Autour d'eux gravitent le roi Philippe le Bel, le grand inquisiteur de France et deux mystérieux chevaliers noirs lancés à la poursuite d'Andréas car lui aussi, fuit. Il fuit Paris où on le recherche notamment pour meurtre. Ses pas le mèneront de Paris à Compostelle; il poursuivra même sa route jusqu'au mont Sinaï.

Le mystère

Si Andréas part aussi loin c'est pour essayer de résoudre un mystère : tout à coup, il a découvert une pièce vide dans sa maison, une pièce dont il a tout oublié y compris celui ou celle qui l'occupait voilà quelque temps. 

Deuxième partie du mystère : un personnage avec qui il a posé pour une toile a disparu de la peinture; la place est vide. 

Le mystère se poursuivra jusqu'à Compostelle où le personnage a disparu de la liste des pèlerins. 

Andréas est prêt à tout pour comprendre, lui qui a une éternelle soif de connaissances. Il rencontrera des gnostiques qui lui expliqueront le mystère tel qu'ils le conçoivent mais Andréas a les pieds sur terre et les explications de ces hommes qui se cachent ne le satisfont pas.

Andréas entraine son apprenti avec lui. En chemin, ils rencontrent Aalis qui poursuivra sa route avec eux. 

Poursuivis par l'inquisiteur et par ces mystérieux chevaliers noirs, les trois compagnons auront bien du mal à atteindre leur but : découvrir le livre qui n'existe pas!!! 

J'ai beaucoup aimé ce roman, le premier que je lis de l'auteur même si c'est vrai que c'est vraiment long. Ce roman a été écrit en deux ans; cela laisse supposer un travail de recherche énorme sur l'époque à laquelle se situe le récit et les moeurs du XIVe S puisque le récit débute en 1313.

Merci à Paikanne pour le prêt de ce très beau roman.

 

challenge pavé