Voici ma neuvième et dernière participation à mon propre challenge. Il aurait pu y avoir un dixième billet mais j'ai perdu "Chromosome 6" de Robin Cook sur le bateau qui m'emmenait de Lloret de Mar à Tossa de Mar. Nous étions tellement secoués que le bouquin est sorti de ma poche!ennis

Cette fois, c'est Keisha qui m'a tenté avec ce roman historique. En général, je suis fan de ce genre de romans mais là, j'ai trouvé ça tellement loooooong et plein de détails que ça m'a gâché mon plaisir!

Ce qui m'a attiré, outre le fait que j'aime les romans historiques, ce sont les noms que vous voyez sur le bandeau de la couverture : les Borgia, Machiavel et Léonard de Vinci. J'aime retrouver des personnages connus dans les romans.

Nous nous trouvons ici dans l'Italie du début du XVIe S. Le page Alexandre VI est un Borgia, célèbre famille italienne.

Il a un fils, le duc Valentino, Hannibal Lecter présumé de la Renaissance, sur le dos duquel ont couru pas mal de rumeurs de meurtres, de tortures en tout genre. Son comportement correspond à ce qu'on appelle aujourd'hui la psychopathie. 

Il a un autre fils, Juan, duc de Gandie,  son instrument qui servait ses prodigieuses ambitions matérielles. 

L'assassinat de ce dernier en 1497 constitua le crime le plus tristement célèbre de la Renaissance et, quand commence ce bouquin, en 1502, il n'est toujours pas élucidé.

Juan avait un fils, Giovanni, qu'il a eu avec une courtisane romaine cultivée et extrêmement désirable qui fut aussi la maitresse de Valentino.

En 1502, une catin est retrouvée morte et sans tête avec dans la main une amulette ayant appartenu au fils préféré du pape.

Celui-ci fait kidnapper Giovanni, l'enferme au Vatican et envoie sa mère Damiatia enquêter sur le meurtre du géniteur de son enfant.

Nous plongeons alors au coeur de l'Italie de l'époque, avec ses surperstitions, ses diableries, sa magie,...

Damiatia est la première narratrice de ce récit. Machiavel prend la suite. Il est tombé amoureux de la courtisane et enquête pour elle.

Léonard de Vinci, officiellement ingénieur général et archicte du duc Valentino découvrira petit à petit d'autres victimes, découpées en morceaux qui serviront sa science. 

Le meurtrier se sert d'ailleurs des travaux du grand homme pour "s'amuser" avec ses victimes. 

Si elle veut sauver son fils, Damiatia devra affronter le diable et retrouver l'identité de l'assassin.

Une histoire sans nul doute bien documentée et intéressante mais à laquelle je n'ai pas vraiment adhéré.

challenge Lire sous la contrainte