Je vais encore me faire des ennemis. Voilà un livre pour lequel je ne lis que des critiques positives! Et pourtant, je n'ai pas aimé, autant le dire tout de suite.LeCoeurCousu

Je n'ai sans doute pas pu entrer dans la magie de l'histoire qui m'a semblé très longue. J'ai mis une semaine à peu près pour lire ce livre de 440 pages et j'ai - oh horreur! - passé des pages.

Non, je n'ai pas adhéré à l'histoire de cette femme qui s'est fanée le jour de son mariage, qui a eu reçu (par magie) le don de coudre des merveilles (même les gens, elle les recoud!), qui a eu un enfant muet mais qui pourra parler tout à coup, un enfant rouge (roux) dont le père vit avec les poules et est presque devenu un coq, un enfant qui donne la mort par un baiser, un mari qui la perd au jeu lors d'un combat de coq et j'oubliais un enfant mort qu'elle ressuscite grâce à ses prières.

Le seul enfant mâle (l'enfant rouge) remplacera le coq mort au combat (la femme l'aura quand même recousu deux fois) et deviendra le dragon rouge, entrainé par ce père, décidément bien fou. 

Après avoir été perdue au jeu, la femme prend ses enfants et part loin, dans cette Espagne révolutionnaire où elle mettra au monde son sixième et dernier enfant qui deviendra la narratrice de cette histoire même si elle a à peine connu sa mère.

Non, rien ne m'a plu dans ce roman qui a reçu neuf prix littéraires! Encore une fois, je suis en décalage complet avec la plupart des lecteurs. Et j'ai bien raison de dire que je dois me méfier des prix littéraires!

Influencé par les critiques, j'ai acheté dans la foulée "Du domaine des murmures" qui a reçu le prix Goncourt des lycéens. J'ai bien peur de ce qui m'attend...

Carole Martinez, auteure française signe ici son premier roman, ce qui me permet de participer à deux challenges "Douce france" chez Evy et "Premier roman" chez Anne

challenge douce france   

challenge premier roman