08 février 2012

Zacharie de John la Galite

Tout d'abord merci à Mélusine de m'avoir envoyé ce livre que, s'il ne m'avait été offert, je n'aurais pas lu jusqu'au bout. En effet, j'ai trouvé le début de l'histoire sans grand intérêt. Zacharie a 12 ans, il est diabétique et vit seul avec sa mère qu'il idolâtre. C'est lui-même qui raconte son histoire. Trois femmes ont été violées et assassinées dans son quartier et Zacharie a peur pour sa mère qu'il trouve jolie. Jusque là, rien de folichon. Un étrange personnage fait son apparition et vient habiter le même immeuble que... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 16:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2012

La neige tombe

Toute blanche dans la nuit bruneLa neige tombe en voletant,Ô pâquerettes! une à uneToutes blanches dans la nuit brune !Qui donc là-haut plume la lune ?Ô frais duvet ! flocons flottants !Toute blanche dans la nuit bruneLa neige tombe en voletant. La neige tombe, monotone,Monotonement*, par les cieux ;Dans le silence qui chantonne,La neige tombe monotone,Elle file, tisse, ourle et festonneUn suaire silencieux.La neige tombe, monotone,Monotonement par les cieux.            Jean Richepin
Posté par philippedester à 15:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 février 2012

La vie à reculons de Gudule

Un sujet délicat mais toujours d'actualité malheureusement : le sida. Thomas a 15 ans. Il vient de changer d'école parce qu'il ne supportait plus le regard et peut-être les méchancetés des autres à son égard. Il est séropositif et tout le monde le savait. Dans sa nouvelle école, seuls les profs sont au courant mais sont tenus au secret jusqu'au jour où... Parmi les filles de sa classe, il y a Elsa. C'est un coup de foudre réciproque, les deux adolescents se rapprochent ... trop pour l'avis de monsieur Giraudeau. La jeune fille... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 13:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 février 2012

Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.Mais on entend parfois, comme une morne plainte,Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;Des arbres dépouillés dressent à l'horizonLeurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes... ... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 13:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]