chatPour ce livre, je vous donne le ton directement : Quelle déception!

Alors que j'avais adoré, du même auteur, "Tom, petit homme" au point que j'en avais fait mon coup de coeur 2011, que j'avais beaucoup aimé "A Mélie sans mélo", voilà que j'ai arrêté la lecture de ce troisième livre en ayant l'impression de perdre mon temps.

J'ai lu des critiques élogieuses de ce livre qui fait pleurer, rire, ... Moi, il m'a laissé de marbre pour ne pas dire agacé.

Comment résumer cette histoire qui, pour moi, est quasi inexistante? Je laisserai la parole à un journaliste du Nouvel Observateur dont l'avis est noté sur la quatrième de couverture :

"En 70 chapitres courts, ce petit livre loufoque est un chassé-croisé de doux-dingues cabossés par la vie et qu'on finit par trouver attachants."

Doux-dingues, certainement et ce n'est pas mon trip mais attachants, il fallait sans doute que je lise le livre jusqu'au bout pour m'en rendre compte.

J'ai quand même lu 150 pages et je me suis arrêté au moment où je me suis dit que ce livre ne m'apportait rien et que je perdais donc mon temps.

Pour moi, les chapitres sont trop courts, Barbara Constantine saute du coq à l'âne, il y a trop de personnages qui n'ont aucun rapport entre eux au point que je me demandais souvent de qui elle parlait, certaines situations ne me semblent pas crédibles. Bref, vous l'aurez compris, je ne trouve rien de positif à ce livre et je suis donc fortement déçu.

Je lirai quand même le dernier en date, à savoir "Et puis Paulette" en espérant que je puisse me réconcilier avec l'auteure.