dragonJe l'attendais depuis plusieurs mois, depuis que j'ai fait connaissance avec Aloys et Nils, les personnages principaux de ces histoires multiples. C'est à chaque fois une déchirure de les quitter. Je n'ai qu'une envie : les retrouver.

Voici donc le troisième volet de la série que je viens de recevoir gentiment dédicacé. Après avoir expédié ma lecture du moment, je me suis précipé sur "Le dragon bleu" et j'y ai retrouvé mes personnages favoris avec une grande joie.

Aloys n'est plus Aloys (depuis le 2e tome) mais elle n'a pas totalement disparu même si Axelle la remplace.

Vous ne  comprenez sûrement pas grand-chose si vous n'avez pas lu " Nid de vipères" et "Dégâts collatéraux" mais tant pis pour vous. Adoptez la série et tout sera clair comme de l'eau de roche.

Enfin, clair, j'exagère car, une fois de plus, Christine Brunet réussit à entrainer ses lecteurs dans les méandres d'affaires judiciaires pas très reluisantes où des personnes haut placées jouent un rôle important.

Cette fois, nous plongeons dans le monde de la drogue et d'une association vraiment prête à tout pour imposer ses idées. Celui qui se trouve à la tête du complot prévu n'est évidemment pas celui qu'on attendait et Axelle sera touchée de très près par l'organisation. De sombres secrets de famille reverront le jour et Axelle ne saura plus vraiment à quel saint se vouer.

Quant à sa relation avec l'Irlandais à qui elle a sauvé la vie dans le premier volet, elle fluctue, comme toujours, en fonction des différents événements qui ont lieu.Tout s'effondre lorsque celui-ci lui annonce qu'il va se marier car la femme qu'il fréquente est enceinte. Axelle lui cache alors qu'elle ... (non, je ne vous en dirai pas plus)

Cette fois, nous plongeons profondément dans le coeur de la belle, coeur qui palpite au gré des aventures imaginées par Christine.

Imaginées? Ben oui, il faut bien se rendre à l'évidence, tout ça sort de l'imagination fertile de l'auteure. Je peux vous assurer que, pendant la lecture, on se croit plongé dans une histoire vraie et on souffre avec les personnages.

Maintenant il ne me reste plus qu'à patienter un an pour retrouver mes personnages dans un quatrième volet intitulé "E16". Heureusement  le temps passe vite...