bordesJe connais Gilbert Bordes depuis longtemps; ceci est le douzième livre que je lis de lui. Il m'a plutôt habitué à des romans de terroir. Ici, il invite ses lecteurs à une enquête policière.

Martial Peyrignac dirige une entreprise d'une main de fer. Il n'accepte aucune des revendications de ses employés ce qui dirige contre lui une certaine révolte.

La faillite guette. Il faut absolument trouver de l'argent frais pour que l'usine survive. Son frère, Louis, avec qui il est fâché depuis longtemps, lui propose de l'aider. Il revient donc au village après de nombreuses années d'absence.

Arrivé au moulin des Louves qui a bien mauvaise réputation, Louis est tué. Le lendemain, au même endroit, c'est le médecin et maire du village qui est assassiné.

Tout accuse Martial. Les deux hommes ont été abattus avec son arme et il avait de bonnes raisons d'en vouloir aux deux hommes.

Leurs ressentiments datent de la guerre où de l'argent aurait disparu au profit de l'un ou l'autre des protagonistes.

Martial est l'assassin tout désigné mais est-il réellement coupable. L'enquête commence...

Je crois que c'est la première fois que je découvre le coupable tout de suite. Gilbert Bordes nous donne un indice en début de roman puis ne parle plus de cette personne jusqu'au dénouement. La réapparition de celle que je tenais comme coupable, en fin de livre, m'a ôté tous mes doutes.

J'ai quand même suivi l'enquête et les événements qui en découlent avec plaisir.

Une note? 3,5/5