chaseJames Hadley Chase est l'auteur de polars préféré de mon père. Il les a tous lus voici quelques années et les relit maintenant.

Je n'en ai lu, jusqu'à présent, que 2 ou 3, et il y a bien longtemps. Je m'y suis donc remis avec "Une bouffée d'or pur" et j'ai bien accroché.

Sherman fait tout ce qui est en son pouvoir pour devenir président des Etats-Unis et les pronostics lui sont favorables.

Il ne faudrait pas qu'un scandale éclate et fasse tout voler en morceaux. Or, c'est ce qui risque d' arriver. Sa fille, qui le déteste, a tourné des films pornographiques et menace de les envoyer à la presse s'il ne retire pas sa candidature.

Girland, ex-agent de la CIA est chargé de la retrouver et de ramener les bobines afin de les détruire. Mais qui dit que la fille en question ne recommencera pas son chantage? Et s'il fallait l'éliminer pour que le scandale n'éclate pas? Si c'était la seule solution? Est-ce que Sherman accepterait de sacrifier sa propre fille pour être élu?

Voilà que les Russes s'en mêlent. Girland trouvera un allié inattendu en la personne de Malik, agent du KGB...

J'ai aimé le style de l'auteur, l'intrigue, le suspens même si, par moments, je me disais que ce n'était pas très réaliste, que les gens ne réagiraient pas comme ça.

Dans l'ensemble, c'est un bon polar que je peux vous conseiller.

James Hadley Chase est né à Londres en 1906 et est décédé en 1985. Son premier roman "Pas d'orchidée pour miss Blandish" a été écrit en 1938. Il a écrit une petite centaine de romans. Nous avons de quoi faire!

Ce livre me permet de participer au challenge organisé par Antoni sur la littérature anglaise.

Challenge-anglais