LinhNouveau coup de coeur.

Si j'ai bien aimé "Les âmes grises" de Philippe Claudel, j'ai adoré "La petite fille de monsieur Linh".

Voilà une histoire sans beaucoup de rebondissements, sans suspense; une histoire toute simple dans laquelle il ne se passe pas grand-chose et pourtant...pourtant j'ai vraiment été charmé par ce récit. Il est magique.

Il y a énormément de sentiments cachés entre les lignes, l'émotion m'a submergé à plusieurs reprises. J'ai refermé le bouquin avec une certaine mélancolie.

L'histoire? Vous la connaissez sûrement.

Monsieur Linh fuit la guerre, son pays dévasté, emportant avec lui son bien le plus précieux : sa petite-fille, sa seule raison de vivre ou de survivre puisqu'il a tout perdu. Il a retrouvé son fils et sa belle-fille morts dans une rizière; il a retrouvé à proximité des corps sa petite-fille et l'a emportée avec lui sur le bateau qui l'emmenait vers une destination inconnue.

Nouveau pays, nouvelle langue à laquelle il ne comprend rien, nouvelles manières de vivre et surtout une ville sans odeur. Il fera face à l'hostilité de certaines personnes même des gens qui, comme lui, ont fui le pays. Tout à coup, une rencontre va rendre sa vie nettement moins difficile : un homme lui pose la main sur l'épaule. Ce sera le début d'une amitié extraordinaire entre 2 personnes qui ne se comprennent pas avec des mots...

Je ne vous en dis pas plus. Si vous n'avez pas encore lu cette histoire magique, n'hésitez plus, foncez.