Jean voudrait aller sur la lune
Pour voir de près s’il y fait beau.
Il voudrait, pour toute fortune
Avoir les ailes d’un oiseau.


Un soir de printemps, à la brume,
Il s’arrête au bord d’un ruisseau.
Et, croyant sauter sur la lune, Petit
Jean se jette dans l’eau.


Et depuis lors, au clair de lune,
On entend pleurer le ruisseau.
                     Georges Darmont