felicidadVoilà un livre que je n'aurais jamais lu si on ne me l'avait pas offert. Merci à ma généreuse donatrice. Cela m'a permis de lire un livre qui sort de l'ordinaire, de mon ordinaire, en tout cas.

Il y a un grand nombre d'années que je n'ai plus lu de récits d'anticipation ou de science fiction (je ne connais pas bien la différence). A une période de ma vie (dans ma jeunesse!), c'était vraiment ma tasse de thé et puis j'ai changé de ... boisson.

Ce livre pourrait me faire renouer avec le genre (contrairement à un autre qui m'est tombé des mains) mais quand, je vois ma PAL, je me dis que je ne PEUX plus en rajouter.

Ce roman, même s'il est récit d'anticipation, n'est pas si loin de notre réalité ou du moins d'une réalité qui pourrait avoir lieu dans un futur plus ou moins proche si l'homme continue à évoluer de cette manière.

Pas de petits bonhommes verts ou autres êtres débarqués d'une autre planète mais des hommes très évolués qui ont fait naitre des parhumains aux capacités extraordinaires et que rien ne distingue des vrais humains.

Un monde, notre monde divisé en trois continents, en villes dans lesquelles le bonheur est obligatoire. Le bonheur, oui, mais pas pour tous. Seuls les plus nantis y ont droit.

Et dans ce monde de bonheur, un ministre est assassiné : celui du bonheur, justement.

C'est donc à une enquête que nous assistons. Qui est à l'origine de ce meurtre? Alexis Dekcked est chargé de l'enquête et il ne sait pas où il met les pieds.

Un bouquin que j'ai lu en un jour et qui m'a emmené là où je ne m'y attendais pas.