venge_moi Imaginez : votre maman, celle avec qui vous avez passé toute votre vie, celle qui l'a influencée, qui l'a façonnée avec ses souvenirs de guerre et de déportation, se trouve sur son lit de mort. Dans un dernier souffle, elle vous donne le nom de celle qui l'a dénoncée et qui l'a envoyée ainsi en camp de concentration. Ses derniers mots sont : "Trouve-la, tue-la, venge-moi, promets".

Que pouvez-vous faire d'autre que promettre? Mais pourrez-vous tenir cette promesse?

Simon a passé quelques années chez ses grands-parents. Il a ainsi échappé aux camps. Après la guerre, il rentre chez lui. Il y retrouve sa mère qui a survécu à la déportation. Son père n'est pas revenu.

Il vivra donc avec cette mère meurtrie qui n'est pas tout à fait revenue, qui vit dans ses souvenirs, au milieu de tout ce qu'elle peut trouver ayant trait à cette époque.

Simon n'aura pas d'enfance. Des centaines de photos recouvrent les murs. Sur chacune d'elle, sa mère, une loupe à la main, recherche son mari. Dans quel camp se trouvait-il? Où est-il mort?

Alors, lorsque sa mère rend son dernier soupir, bien des années après, Simon promet. Il trouvera celle qui est responsable de sa "non-vie" et il la tuera. Bien vite, il se rend compte qu'il ne pourra tenir sa promesse, ce n'est pas possible. Il va commencer par essayer de retrouver cette femme et puis il verra...

Il la retrouve et la suite n'est pas celle qu'on croit...

Un roman que je qualifierais de psychologique et qui m'a bien plu.

On est loin du célèbre "E=MC2 mon amour". Ceci est le quatorzième roman que je lis de l'auteur. Mes préférés : "L'amour aveugle" et "Théâtre dans la nuit".